• Les banques centrales fabriquent l'hyperspéculation et l'hyperinflation -Cheminade

    Publiée le 13 mars 2013

    Jacques Cheminade, homme politique français et fondateur du parti Solidarité et Progrès, s'est entretenu avec Myret Zaki, rédactrice en chef adjointe de Bilan.


    Ils évoquent la déconnexion entre les marchés boursiers euphoriques, et le marasme économique ; la nécessité de séparation des banques d'affaires des banques de dépôt; le véritable rôle de Mario Draghi (président de la BCE) ;

    le marché de l'or et son importance aujourd'hui ;

    et le déséquilibre sans précédent entre les gains réalisés par les responsables de la crise (banques, fonds spéculatifs, finance de l'ombre, renfloués malgré leurs échecs) et les pertes réalisées, sous couvert d'austérité, par les populations occidentales, qui ne sont pourtant pas responsables de la crise, ni
    des chocs récessionnistes qu'elle a entraînés.

    http://www.youtube.com/watch?v=54ClkVLAUJ8


     

     

    « Dieudonné sans forme de politesseLe démontage de l’euro : possible – inévitable et souhaitable »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks